Tāwhirimātea, dieu du tonnerre, de la foudre, du vent, des nuages et de la tempête !

Tê'TA tête avec Julien Boulain, Triathlète longue distance


julien poulain

Peux-tu te présenter ?

Je vais commencer par ce qui compte le plus au monde pour moi, je suis papa d’une petite fille de 2 ans. Mon surnom est Rocky, je suis l'un des plus grands fans sur terre de Sylverster Stallone . J’ai toujours eu le besoin de pratiquer beaucoup de sports : football, motocross, skate, running...et tout en même temps! puis suite à une grosse et longue blessure au genou, j'ai découvert les joies de la piscine pour la rééducation puis le triathlon au stade français avec un certain coach Jonathan Tryoen . Le triathlon rythme aussi mon quotidien professionnel puisque je suis responsable du magasin Triathlon Store de Paris.

Quel est ton palmarès ?

J’ai participé à 11 Ironman depuis mes débuts dont 3 fois aux championnats du monde à Hawaï. Ma meilleure performance sur cette grande finale est une 93ème place au général. Pour ce qui est du chrono , 9h00 sur l’Ironman de Barcelone (2014) et 9h04 à Hawaï cette année.

Pourquoi avoir choisi Tā en partenaire nutrition ?

Étant un pur amateur , je dois être attentif aux petits détails qui peuvent me rendre plus performant ou encore m aider à mieux assimiler et récupérer de mes entraînements. Je fais donc attention à mon alimentation et celle liée à l’effort est primordiale: c’est l’essence de mon moteur. Il s’agit d’ailleurs pour moi d’un point encore plus important pour un amateur que pour un professionnel , car par manque de temps , c’est notre seul façon de pouvoir récupérer. Je fais confiance à Tā pour la qualité des produits, le goût, la gamme avec notamment la présence de cure qui permet d’être en forme au bon moment. Je sais également que les personnes qui ont créé cette marque ont de l’expérience en diététique sportive et qu’ils cherchent en permanence à nous rendre l’effort le plus supportable possible ;)

Quel est ton produit favori ?

Pour mon entraînement au quotidien, il s’agit des pastilles effervescentes : avant, pendant ou après l’effort, c’est simple à utiliser , le parfum est très léger et cela m’apporte toutes les vitamines et minéraux dont j’ai besoin. Et j’oublie un point important, c’est un plaisir à boire, le goût est bon, ce qui n’est pas le cas chez toutes les marques. Et pour une période de charge, où je vais augmenter mon volume avant un Ironman, Le produit magique pour moi est la cure de BCAA. C’est le produit anti-blessures ( contractures...) par excellence. Son dosage est optimal et le système de cure sous forme de comprimés n’implique pas de problème de digestion comme on peut le connaître avec des boissons protéinées.

Raconte-nous un fait marrant/décalé sur toi ?

Avant de le raconter , je dois préciser pour tous ceux qui ne me connaissent pas, je m entraîne souvent très très tôt le matin, voir la nuit à cause de mes contraintes personnelles mais aussi car j’aime ça . Ceux qui me connaissent ou me suivent sur Strava peuvent en témoigner ;-) Nous y voila : cette année , je discute avec un client qui est en étude posturale dans le magasin et on parle donc triathlon quant tout à coup : « oui , Julien Boulain, je te connais, enfin j’ai entendu parler de toi. Tu t’entraînes de nuit en face de chez toi ou du magasin dans ta caravane » Donc je vais couper court à cette rumeur : oui je m’entraîne la nuit mais NON je n’ai pas de caravane ni devant chez moi, ni devant le magasin :-)

Pire habitude ?

Changer de vélo tous les ans

Nourriture préférée après la course ?

Sushis!!!!!!!!!!! Comme les pastilles Tā, avant pendant et après l’effort.

Ton livre en ce moment ?

Windows on the World de Frédéric Beigbeder

Film préféré ?

Impossible de n’en choisir qu’un , donc je vais dire la saga Rambo, on zappe ensuite sur Rocky puis on finit la soirée avec Over the top : « le second, c’est un con » Merci Monsieur Stallone

Chanteur préféré ?

Spotify ! Il est très éclectique, comme moi , ce qui est parfait pour le home traîner

Si tu n'étais pas toi, tu serais ?

Tout le monde a déjà trouvé ma réponse....

Quelle est la course que tu veux gagner un jour ?

Je n ai pas cette prétention ou même le niveau pour gagner des courses, par contre je m’éclate dans ce magnifique sport. Je prends autant de plaisir sur un simple entraînement que sur une compétition. Allez je me lance quand même et je vais être prétentieux : le duathlon Longue Distance de Douai! Pourquoi ? Car c’est une compétition bien relevée, avec de bons bûcherons et cela voudrait dire que je suis en forme pour la saison car c’est début avril ;-).Je serais aussi sur la même ligne au palmarès que mon pote Antoine Vaillant qui est un donc un bon gros bûcheron .